Mamans solos
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Mamans solos

Vous etes maman solo, future maman solo , vous avez ete solo.. Vous avez ici toute une bande de super copines pretes a tout partager pour le meilleur et pour le rire...
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Légendes Pokémon: Arceus Nintendo Switch – Précommande à ...
49.99 €
Voir le deal

 

 les expressions anciennes ou nouvelles du mois d'Octobre

Aller en bas 
AuteurMessage
Louis31
Membre Voteur
Membre Voteur
Louis31

Nombre de messages : 556
Age : 80
Localisation : Merlebach ( Moselle )

les expressions anciennes ou nouvelles du mois d'Octobre  Empty
MessageSujet: les expressions anciennes ou nouvelles du mois d'Octobre    les expressions anciennes ou nouvelles du mois d'Octobre  EmptyVen 1 Oct 2021 - 7:21

mener les poules pisser 


s'occuper de travaux insignifiants ou fictifs ; pisser dans un violon ; réaliser quelque chose d'inutile


Origine et définition

Cette expression date du XVIe siècle.
Les poules pouvant faire leurs besoins librement autour du poulailler, il est évident qu'une telle 'occupation' n'est pas vraiment utile.
Mais quand on sait en plus que les poules ne pissent pas puisque urine et fiente se mélangent dans le cloaque, cela ne fait qu'accentuer l'inutilité de la chose.

Compléments

Elle a aussi été utilisée pour se moquer des hommes qui s'occupaient à des activités ménagères.
Revenir en haut Aller en bas
Louis31
Membre Voteur
Membre Voteur
Louis31

Nombre de messages : 556
Age : 80
Localisation : Merlebach ( Moselle )

les expressions anciennes ou nouvelles du mois d'Octobre  Empty
MessageSujet: Re: les expressions anciennes ou nouvelles du mois d'Octobre    les expressions anciennes ou nouvelles du mois d'Octobre  EmptySam 2 Oct 2021 - 7:00

la femme de César ne doit pas être soupçonnée 


les personnalités officielles doivent être innocentées ; les institutions doivent être à l'abri des accusations


Origine et définition



Cette signification peut être mal interprétée : il ne faut pas comprendre que les personnalités et institutions doivent être intouchables même si elles sont accusées de quelque chose (comme c'est le cas pour certains en France), mais qu'elles doivent être tellement irréprochables qu'aucun soupçon ne puisse les entacher.
Sinon, elles doivent être écartées ou destituées, avant même de savoir si les soupçons sont justifiés ou non.
Selon Plutarque (), il s'agit en fait d'une réponse que fit César, le grand Jules, lorsqu'il cherchait à justifier d'avoir répudié sans aucune preuve sa troisième épouse Pompéia, soupçonnée de relations illicites avec Clodius
Revenir en haut Aller en bas
Louis31
Membre Voteur
Membre Voteur
Louis31

Nombre de messages : 556
Age : 80
Localisation : Merlebach ( Moselle )

les expressions anciennes ou nouvelles du mois d'Octobre  Empty
MessageSujet: Re: les expressions anciennes ou nouvelles du mois d'Octobre    les expressions anciennes ou nouvelles du mois d'Octobre  EmptyLun 4 Oct 2021 - 7:11

l'enfer est pavé de bonnes intentions 


les bonnes intentions peuvent conduire aux pires résultats ; la meilleure volonté du monde peut conduire aux pires catastrophes ; la volonté de bien faire aboutit parfois à l'opposé du résultat espéré


Origine et définition



Voilà une expression qui manifeste un 'optimisme' démesuré, ne donnant que de faibles chances à certains de ceux qui sont pleins de bonne volonté.
Dit autrement, si, malgré une volonté évidente de bien faire, on s'y prend comme un manche et on produit une catastrophe, on sera damné (et peut-être bien pour l'éternité).
Interprété autrement : gardez les doigts de pieds en éventail, ne tentez surtout rien, même si vous en avez envie, car ça risquerait de vous retomber dessus. Très bon exemple pour les enfants !
Ici, 'pavé' est une métaphore ancienne (il ne s'agit pas vraiment des pavés sous lesquels on a pu trouver la plage en 68) pour signifier 'recouvert complètement'.


Chez nous, cette expression n'est utilisée que depuis le XIXe siècle, mais elle semble avoir une longue histoire.
Saint François de Sales, au XVIe siècle en cite une version latine de Saint Bernard datant du XIIe. Puis, chez nos amis Grands-Bretons, au XVIIe, on disait (en anglais, bien sûr) "l'enfer est plein de bonnes intentions" avant qu'au XVIIIe le 'plein' soit remplacé par 'pavé de', sous l'influence de l'expression du XVIe qui disait "paver la voie à (quelque chose)" pour "préparer la voie...".
Ce n'est qu'ensuite, une petite traversée de la Manche plus tard, qu'elle est citée dans nos dictionnaires.
Mais on peut remonter encore plus loin, dans la tradition chrétienne, où il est dit que "les bonnes résolutions ne suffisent pas, sans leur réalisation, à éviter le mal et la damnation".


Avec ici une nuance importante : l'absence d'exécution mène à l'enfer, alors que dans notre locution il est dit, au contraire, que c'est la (mauvaise) réalisation qui y mène.
Revenir en haut Aller en bas
Louis31
Membre Voteur
Membre Voteur
Louis31

Nombre de messages : 556
Age : 80
Localisation : Merlebach ( Moselle )

les expressions anciennes ou nouvelles du mois d'Octobre  Empty
MessageSujet: Re: les expressions anciennes ou nouvelles du mois d'Octobre    les expressions anciennes ou nouvelles du mois d'Octobre  EmptyMar 5 Oct 2021 - 7:16

 il ne faut pas prendre les enfants du bon dieu pour des canards sauvages ! 


il ne faut pas prendre les gens pour des imbéciles ; il ne faut pas se moquer des gens


Origine et définition

Qu'appelle-t-on les enfants du bon dieu ? Certaines personnes croient qu'il s'agit des anges !
Si c'était le cas, un chasseur de canards ayant oublié ses lunettes pourrait se méprendre et, un soir d'hiver, lors d'un passage à basse altitude d'un nuage d'anges migrateurs au-dessus de la toundra amazonienne, pourrait par hasard en mettre un au tapis.
Notez que cette bavure pourrait grandement lui faciliter une de ces très nombreuses recettes de cuisine où, après avoir mis ensemble plusieurs ingrédients dans un récipient, on met l'ange.
Bon, trêve de jeux de mots douteux et indignes de moi (quoique...), revenons à nos canards.
Les enfants du bon dieu, ce ne sont certainement pas des anges, puisque ce sont les hommes. C'est-à-dire vous, moi, ma soeur qui est aussi mon masseur, le policier qui vient de me coller une prune pour stationnement illégal et que je hais, le voisin du dessus qui écoute du rap à longueur de journée sans savoir que le bouton du volume peut aussi se tourner vers la gauche, ou ma très charmante voisine qui ne vit malheureusement pas seule.
Dans l'expression, les enfants du bon dieu, ce sont les hommes 'dignes de ce nom', donc intelligents, honnêtes et respectueux de leur prochain, qui sont opposés à des volatiles, supposés être de fieffés imbéciles.
Son origine exacte étant inconnue, le choix du canard sauvage au lieu du piaf, du macareux moine () ou de l'albatros à sourcils noirs () reste inexpliqué.
Mais si son histoire n'est pas connue, cette expression a tout de même été utilisée par des personnes relativement célèbres comme Antoine Blondin (), Michel Audiard () ou le Général de Gaulle.
Revenir en haut Aller en bas
Louis31
Membre Voteur
Membre Voteur
Louis31

Nombre de messages : 556
Age : 80
Localisation : Merlebach ( Moselle )

les expressions anciennes ou nouvelles du mois d'Octobre  Empty
MessageSujet: Re: les expressions anciennes ou nouvelles du mois d'Octobre    les expressions anciennes ou nouvelles du mois d'Octobre  EmptyMer 6 Oct 2021 - 6:48

famille tuyau de poêle 


famille qui pratique des relations sexuelles entre ses membres ; famille nombreuse peu instruite issue de milieu défavorisé ; famille dans laquelle se commet l’inceste


Origine et définition

Nous entrons aujourd'hui dans un monde plein de de finesse et de délicatesse (comme certains jours auparavant et d'autres à venir, les expressions françaises étant ainsi faites).
Cette expression est très familière, pour ne pas dire vulgaire.
Mais l'image qu'elle véhicule est parfaitement compréhensible pour qui a eu l'occasion, au moins une fois dans sa vie, d'installer un poêle à bois ou à charbon avec toute sa tuyauterie d'évacuation. Il a en effet pu constater que celle-ci est composée de tronçons qui s'emmanchent les uns dans les autres.
Est-il vraiment nécessaire d'en expliquer plus ?
Cette expression est le titre d'une pièce de théâtre écrite par Jacques Prévert en 1933, dans laquelle des bourgeois, respectables en apparence, pratiquent en réalité adultère, inceste, homosexualité et amours avec le personnel, alors qu’ils se prétendent hypocritement très vertueux.
Revenir en haut Aller en bas
Louis31
Membre Voteur
Membre Voteur
Louis31

Nombre de messages : 556
Age : 80
Localisation : Merlebach ( Moselle )

les expressions anciennes ou nouvelles du mois d'Octobre  Empty
MessageSujet: Re: les expressions anciennes ou nouvelles du mois d'Octobre    les expressions anciennes ou nouvelles du mois d'Octobre  EmptyJeu 7 Oct 2021 - 6:49

finir en queue de poisson  


finir brutalement ; terminer de manière décevante ; ne pas obtenir les résultats attendus ; tourner court


Origine et définition

Imaginez un de ces marins au long cours d'autrefois, ballotté par les flots pendant de nombreux mois pour la moindre traversée d'un océan et sans aucune femme à bord.
Soudain, alors que la vigie perchée dans la hune (mais pas dans la lune) annonce "Terre à l'horizon !", notre marin aperçoit le torse d'une magnifique créature qui se tient à un rocher et qui chante d'une voix sublime. Poussé par le désir de l'entendre de plus près (et d'autres envies, aussi, peut-être), notre homme plonge à l'eau, nage à grandes brassées vers la beauté et s'en approche suffisamment près pour se rendre compte avec effroi que son corps sans jambes se termine par une superbe nageoire.
Notre pauvre marin vient de se faire piéger par une sirène. Mais dans l'affaire, il n'a pas tout perdu, puisqu'il vient aussi de comprendre le pourquoi de notre expression.

Au Ier siècle avant J.C., au début de l'Art poétique, le coriace Horace compare déjà une oeuvre d'art sans unité, donc décevante, à un beau buste de femme qui se terminerait en queue de poisson : "Desinit in piscem mulier formosa superne", ce qui ne veut pas dire "Le dessin de la piscine de Monsieur Mulier a une forme super" mais approximativement "De sorte que le haut soit d'une femme aimable, et le bas représente un poisson effroyable".
Revenir en haut Aller en bas
Louis31
Membre Voteur
Membre Voteur
Louis31

Nombre de messages : 556
Age : 80
Localisation : Merlebach ( Moselle )

les expressions anciennes ou nouvelles du mois d'Octobre  Empty
MessageSujet: Re: les expressions anciennes ou nouvelles du mois d'Octobre    les expressions anciennes ou nouvelles du mois d'Octobre  EmptyVen 8 Oct 2021 - 7:05

finir en queue de poisson 


finir brutalement ; terminer de manière décevante ; ne pas obtenir les résultats attendus ; tourner court


Origine et définition



Imaginez un de ces marins au long cours d'autrefois, ballotté par les flots pendant de nombreux mois pour la moindre traversée d'un océan et sans aucune femme à bord.
Soudain, alors que la vigie perchée dans la hune (mais pas dans la lune) annonce "Terre à l'horizon !", notre marin aperçoit le torse d'une magnifique créature qui se tient à un rocher et qui chante d'une voix sublime. Poussé par le désir de l'entendre de plus près (et d'autres envies, aussi, peut-être), notre homme plonge à l'eau, nage à grandes brassées vers la beauté et s'en approche suffisamment près pour se rendre compte avec effroi que son corps sans jambes se termine par une superbe nageoire.
Notre pauvre marin vient de se faire piéger par une sirène. Mais dans l'affaire, il n'a pas tout perdu, puisqu'il vient aussi de comprendre le pourquoi de notre expression.
Revenir en haut Aller en bas
Louis31
Membre Voteur
Membre Voteur
Louis31

Nombre de messages : 556
Age : 80
Localisation : Merlebach ( Moselle )

les expressions anciennes ou nouvelles du mois d'Octobre  Empty
MessageSujet: Re: les expressions anciennes ou nouvelles du mois d'Octobre    les expressions anciennes ou nouvelles du mois d'Octobre  EmptySam 9 Oct 2021 - 6:49

pierre qui roule n'amasse pas mousse [exp] 


une vie aventureuse ne permet pas d'amasser des biens



Origine et définition

Certains croient que ce proverbe aurait un lien avec un certain Pierre, pilier de bar, grand consommateur de bières et dans un état d'ébriété tellement avancé (il est rond, donc susceptible de rouler) qu'il ne peut plus avaler aucune de ses petites mousses préférées.
Mais il n'en est rien !
Ceux qui aiment se promener dans des sous-bois frais et humides en auront vite compris l'origine.
Il ont en effet pu constater que, sur les cailloux (ou les pierres) qui n'ont pas bougé depuis longtemps, on trouve plein de cette belle mousse verte qui s'y accroche fermement de ses petits bras musclés.
Par contre, sur les cailloux qui bougent régulièrement, ceux déplacés par les torrents, par exemple, point de mousse il y a, car elle n'a pas l'occasion d'avoir le temps de s'y déposer et s'y répandre.
Ce proverbe incite donc les gens à rester casaniers pour avoir des chances (mais pas des certitudes, ça se saurait !) de remplir leur portefeuille.


Compléments



Il paraît aussi que les voyages forment la jeunesse.
Ces deux proverbes voudraient donc dire que les jeunes qui voyagent ne peuvent s'enrichir autrement qu'intellectuellement.
Revenir en haut Aller en bas
Louis31
Membre Voteur
Membre Voteur
Louis31

Nombre de messages : 556
Age : 80
Localisation : Merlebach ( Moselle )

les expressions anciennes ou nouvelles du mois d'Octobre  Empty
MessageSujet: Re: les expressions anciennes ou nouvelles du mois d'Octobre    les expressions anciennes ou nouvelles du mois d'Octobre  EmptyDim 10 Oct 2021 - 7:35

avoir une araignée au plafond


avoir une araignée dans le plafond ; être un peu fou ; avoir des lubies sans être gênant ou dangereux pour les autres ; ne pas avoir toute sa tête ; avoir une case en moins ; être tombé sur la tête ; travailler du chapeau ; être dérangé ; avoir une idée fixe ; être dérangé ; être dingo ; être fou ; être maso ; être taré


Origine et définition

Apparue dans la deuxième moitié du XIXe siècle, cette expression aurait été utilisée par les prostituées parisiennes de l'époque, parmi de nombreuses autres qui ne sont pas passées à la postérité.
Dans cette métaphore, le plafond est le sommet intérieur de la boîte crânienne dans laquelle, l'araignée, animal habitué des intérieurs un peu négligés, peut tisser sa toile sans être dérangée.

Exemples

Tu me regardes comme si j'avais une araignée au plafond.
Il est gentil, mais il doit avoir une araignée au plafond.
Personne ne colle une hache entre les côtes de papa à moins d'avoir une araignée au plafond.
Revenir en haut Aller en bas
Louis31
Membre Voteur
Membre Voteur
Louis31

Nombre de messages : 556
Age : 80
Localisation : Merlebach ( Moselle )

les expressions anciennes ou nouvelles du mois d'Octobre  Empty
MessageSujet: Re: les expressions anciennes ou nouvelles du mois d'Octobre    les expressions anciennes ou nouvelles du mois d'Octobre  EmptyLun 11 Oct 2021 - 7:24

trier sur le volet 


choisir précautionneusement ; sélectionner avec soin ; garder seulement le meilleur ; choisir très soigneusement


Origine et définition

Qu'il s'agisse de candidats à l'embauche, de fruits fraîchement cueillis ou de chevaux de course, notre société applique toujours une sélection impitoyable, pourchassant inexorablement la moindre inacceptable imperfection.
Tout est trié sur le volet.


Et, avec les progrès de la génétique, nous n'en sommes certainement qu'au début...
Au Moyen Âge, un volet était un tissu si fin et léger qu'il pouvait "voleter" au vent. Il était utilisé, entre autres, pour fabriquer des tamis servant à trier les graines, tamis qui, par extension, sont eux-mêmes devenus des volets.


Le mot a perduré et, au XVe siècle, le volet désignait l'assiette en bois dans laquelle les femmes triaient les pois et les fèves.


Un peu plus tard, Rabelais a d'ailleurs écrit : "Elus choisis et triés comme beaux pois sur le volet".
Depuis, les beaux pois ont été mangés et le volet est resté, sans qu'on comprenne maintenant ce qu'il vient faire dans la sélection, si on ne connaît pas le fin mot de l'histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Louis31
Membre Voteur
Membre Voteur
Louis31

Nombre de messages : 556
Age : 80
Localisation : Merlebach ( Moselle )

les expressions anciennes ou nouvelles du mois d'Octobre  Empty
MessageSujet: Re: les expressions anciennes ou nouvelles du mois d'Octobre    les expressions anciennes ou nouvelles du mois d'Octobre  EmptyMer 13 Oct 2021 - 6:42

l'argent n'a pas d'odeur 


l'argent conserve sa valeur, peu importe son origine ; l'argent malhonnêtement gagné ne trahit pas son origine ; peu importe d'où provient l'argent, l'essentiel est d'en avoir ; l'argent reçu d'une activité, aussi peu noble soit elle, n'en est pas moins de l'argent ; tout argent est bon à prendre, quelle que soit sa provenance


Origine et définition

Il suffit de faire tomber un billet de banque dans une fosse à purin puis de le récupérer pour comprendre que la véracité de cette expression est discutable, au moins au sens propre (si l'on peut dire, vu l'état du billet).
Cette expression s'emploie en général pour un bien mal acquis dont on préfère oublier l'origine douteuse.
C'est de l'empereur Vespasien () qui régna sur Rome de 69 à 79 après J.-C., qu'elle viendrait.
En effet, les caisses de l'empire étant vides, son contenu ayant été dilapidé par Néron (), Vespasien institua nombre de taxes diverses afin de renflouer le trésor de l'Etat.
Revenir en haut Aller en bas
Louis31
Membre Voteur
Membre Voteur
Louis31

Nombre de messages : 556
Age : 80
Localisation : Merlebach ( Moselle )

les expressions anciennes ou nouvelles du mois d'Octobre  Empty
MessageSujet: Re: les expressions anciennes ou nouvelles du mois d'Octobre    les expressions anciennes ou nouvelles du mois d'Octobre  EmptyJeu 14 Oct 2021 - 6:48

boire du petit lait 


éprouver un sentiment de vive satisfaction d'amour-propre ; être très flatté


Origine et définition

Les premières traces de cette expression étaient sous la forme 'avaler doux comme lait', devenu 'boire du lait'.
Ceci probablement par allusion à la satisfaction qu'éprouve le bébé qui reçoit le lait maternel avant d'en être repu.
'petit' n'a été rajouté qu'au XXe siècle, peut-être pour accentuer le côté doux et agréable de la satisfaction ressentie, le petit-lait, le liquide qui reste après la fabrication du beurre ou du fromage (), procurant, paraît-il, une agréable sensation de fraîcheur et de douceur.

Exemples

Vous buvez du petit lait, n'est-ce pas?
Elle sentait que quelque chose en elle n'allait pas et elle ne pouvait plus rien manger, à peine boire du petit lait, c'est tout.
Dans le langage courant, cette expression signifie également "faire quelque chose"
Revenir en haut Aller en bas
Louis31
Membre Voteur
Membre Voteur
Louis31

Nombre de messages : 556
Age : 80
Localisation : Merlebach ( Moselle )

les expressions anciennes ou nouvelles du mois d'Octobre  Empty
MessageSujet: Re: les expressions anciennes ou nouvelles du mois d'Octobre    les expressions anciennes ou nouvelles du mois d'Octobre  EmptyDim 17 Oct 2021 - 6:18

mordre la poussière 


ramasser un gadin ; casser sa pipe ; être jeté à terre au cours d'un combat ; être vaincu ; être jeté à terre ; perdre ; tomber dans une lutte ; tomber à terre ; subir un revers ; subir une défaite


Origine et définition



Beurk !
Ceux qui ont déjà eu la 'chance' d'avoir du sable ou de la poussière dans la bouche savent que ce n'est jamais volontairement et volontiers qu'on mord la poussière.
Si cela nous arrive, c'est soit involontairement à la suite d'une chute, soit parce qu'on a voulu ou été contraint de se frotter à plus fort que soi et que ce malotru nous a précipité la tête la première à la rencontre du plancher des vaches.
Si cette expression est très ancienne (la métaphore est parfaitement compréhensible et les combats de lutteurs avaient souvent lieu sur des terrains de sable ou de terre poudreuse), son sens étendu ne semble être utilisé que depuis le XVIIe siècle, époque où on utilisait également "mordre la terre".
Mais vu ce qu'il nous en reste aujourd'hui, cette dernière a visiblement mordu la poussière.
Revenir en haut Aller en bas
Louis31
Membre Voteur
Membre Voteur
Louis31

Nombre de messages : 556
Age : 80
Localisation : Merlebach ( Moselle )

les expressions anciennes ou nouvelles du mois d'Octobre  Empty
MessageSujet: Re: les expressions anciennes ou nouvelles du mois d'Octobre    les expressions anciennes ou nouvelles du mois d'Octobre  EmptyLun 18 Oct 2021 - 6:57

mordre la poussière 


ramasser un gadin ; casser sa pipe ; être jeté à terre au cours d'un combat ; être vaincu ; être jeté à terre ; perdre ; tomber dans une lutte ; tomber à terre ; subir un revers ; subir une défaite


Origine et définition



Beurk !

Ceux qui ont déjà eu la 'chance' d'avoir du sable ou de la poussière dans la bouche savent que ce n'est jamais volontairement et volontiers qu'on mord la poussière.
Si cela nous arrive, c'est soit involontairement à la suite d'une chute, soit parce qu'on a voulu ou été contraint de se frotter à plus fort que soi et que ce malotru nous a précipité la tête la première à la rencontre du plancher des vaches.
Si cette expression est très ancienne (la métaphore est parfaitement compréhensible et les combats de lutteurs avaient souvent lieu sur des terrains de sable ou de terre poudreuse), son sens étendu ne semble être utilisé que depuis le XVIIe siècle, époque où on utilisait également "mordre la terre".


Mais vu ce qu'il nous en reste aujourd'hui, cette dernière a visiblement mordu la poussière.
Revenir en haut Aller en bas
Louis31
Membre Voteur
Membre Voteur
Louis31

Nombre de messages : 556
Age : 80
Localisation : Merlebach ( Moselle )

les expressions anciennes ou nouvelles du mois d'Octobre  Empty
MessageSujet: Re: les expressions anciennes ou nouvelles du mois d'Octobre    les expressions anciennes ou nouvelles du mois d'Octobre  EmptyMar 19 Oct 2021 - 6:42

avoir les portugaises ensablées 




entendre mal ou pas bien du tout ; ne pas bien entendre ; être un peu sourd ; être malentendant ou complétement sourd



Origine et définition





On dit que les Portugaises sont très poilues. Mais vous et moi savons bien qu'il s'agit encore d'une de ces nombreuses légendes qui accablent tel ou tel groupe de population, des Auvergnats aux Belges, en passant par les blondes, par exemple (et je vous dis pas pour les blondes belges qui, heureusement pour elles, ne peuvent pas être auvergnates en même temps !).

Bon, d'accord, la seule fois où j'ai eu l'idée saugrenue de vouloir toucher la peau du sein droit de ma dernière conquête portugaise, j'ai d'abord complètement explosé mon rasoir électrique puis définitivement émoussé le tranchant de ma machette. Et comme je n'avais pas de tronçonneuse à portée de main, j'ai dû ensuite renoncer au sein gauche. Il faut quand même savoir être raisonnable...
Alors, non seulement elles seraient pleines de poils, mais en plus elles seraient des réceptacles à sable ? N'est-ce pas un peu trop les accabler ?


Et quand bien même ? Je ne comprends pas du tout en quoi cela pourrait avoir le moindre lien avec l'ouïe ?
Donc, je pense qu'il faut chercher l'origine de notre expression ailleurs que chez les habitantes ou originaires du Portugal.[1]
Revenir en haut Aller en bas
Louis31
Membre Voteur
Membre Voteur
Louis31

Nombre de messages : 556
Age : 80
Localisation : Merlebach ( Moselle )

les expressions anciennes ou nouvelles du mois d'Octobre  Empty
MessageSujet: Re: les expressions anciennes ou nouvelles du mois d'Octobre    les expressions anciennes ou nouvelles du mois d'Octobre  EmptyMer 20 Oct 2021 - 6:37

avoir pignon sur rue 


avoir une maison à soi ; avoir une certaine notoriété ; disposer d'un commerce reconnu ; posséder des biens immeubles importants ; être fortuné ; avoir une boutique ; avoir un commerce répandu, accessible à tout le monde ; avoir une situation confortable et connue ; être reconnu dans la rue


Origine et définition



Du XVe au XVIIe siècle, la façade des maisons en ville, souvent étroites et construites en bois et torchis, comportait en haut un pignon, généralement triangulaire, destiné à supporter l'extrémité de la poutre principale (faîtière) de la charpente.

Avoir pignon sur rue, c'était donc posséder une maison ou un commerce en ville.
La façade sur la rue et son pignon étant les parties les plus visibles de la maison, les gens aisés ne se privaient pas de la décorer, en fonction de leurs moyens, pour afficher leur niveau de richesse.
Au XVIe siècle, le sens de l'expression a alors évolué pour désigner des gens qui possédaient des immeubles et des biens, ou des riches commerçants.


A partir de 1667 et pendant longtemps, les façades à pignon (et les charpentes associées) ont été interdites suite à l'incendie de Londres dans lequel les flammes s'étaient propagées de proche en proche via les charpentes.
Revenir en haut Aller en bas
Louis31
Membre Voteur
Membre Voteur
Louis31

Nombre de messages : 556
Age : 80
Localisation : Merlebach ( Moselle )

les expressions anciennes ou nouvelles du mois d'Octobre  Empty
MessageSujet: Re: les expressions anciennes ou nouvelles du mois d'Octobre    les expressions anciennes ou nouvelles du mois d'Octobre  EmptyJeu 21 Oct 2021 - 8:54

avoir voix au chapitre 


être consulté ; avoir le droit d'exprimer une opinion ; pouvoir participer à une délibération ; avoir de l'influence ; avoir autorité pour se mêler d'une affaire


Origine et définition



Ce chapitre-là n'a strictement rien à voir avec celui d'un livre.
Le nôtre remonte au Moyen Âge. Il concerne le clergé dans lequel le chapitre désigne à la fois le corps des chanoines () d'une cathédrale ou d'une église importante, l'assemblée des moines et chanoines qui traite des affaires de leur communauté et le lieu dans lequel se tient cette assemblée.

Celui qui avait voix au chapitre était celui qui pouvait participer aux prises de décisions, celui qui avait une voix lors des délibérations aux cours des assemblées, droit qui était ouvert aux chanoines et à leurs supérieurs comme les évêques, mais pas aux serviteurs et moinillons également présents.

L'expression, qui a gardé le sens d'origine, ne semble apparaître qu'au XVIe siècle, malgré l'ancienneté des chapitres.
Revenir en haut Aller en bas
Louis31
Membre Voteur
Membre Voteur
Louis31

Nombre de messages : 556
Age : 80
Localisation : Merlebach ( Moselle )

les expressions anciennes ou nouvelles du mois d'Octobre  Empty
MessageSujet: Re: les expressions anciennes ou nouvelles du mois d'Octobre    les expressions anciennes ou nouvelles du mois d'Octobre  EmptyVen 22 Oct 2021 - 6:34

il y a belle lurette 


il y a bien longtemps ; il y a une éternité ; il y a des lustres ; il y a des siècles


Origine et définition



Si on vous demande un jour ce que signifie 'lurette', n'hésitez surtout pas à répondre sans aucune crainte de paraître ridicule que vous ne savez pas.
En effet, personne ne le sait, puisque ce mot n'existe pas.
Et pourtant on l'utilise dans notre locution. Etonnant, non ?
L'expression telle que nous la connaissons aujourd'hui est attestée dès 1877.
Le pseudo-mot 'lurette' vient de la contraction de la fin de 'belle' avec le mot 'heurette' ou 'hurette', dans une expression qui est utilisée avec des petites variantes dans les dialectes de plusieurs régions : "il y a belle heurette".
Dans cette dernière, on trouve le diminutif '-ette' accolé à l'heure qui voudrait normalement dire "une petite heure"[1], sauf qu'elle est précédée de l'intensif "belle" qui donne au tout une échelle autrement plus vaste (comme dans "un sacré bout de temps", par exemple, où le "bout de temps" se trouve d'un coup sacrément démultiplié).
[1] Mais ce n'est pas pour autant que 'blanquette' () est une petite 'blanque' ou 'tartiflette' () une petite 'tartifle' ! Par contre, une andouillette n'est effectivement pas une grosse andouille...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




les expressions anciennes ou nouvelles du mois d'Octobre  Empty
MessageSujet: Re: les expressions anciennes ou nouvelles du mois d'Octobre    les expressions anciennes ou nouvelles du mois d'Octobre  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
les expressions anciennes ou nouvelles du mois d'Octobre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mamans solos :: Coucou ca va bye bye... :: Les Expressions, actuelles ou anciennes et leurs significations...-
Sauter vers: